Forte croissance en août de la production du crédit de consommation





La production du crédit à la consommation enregistre au mois d’août une hausse de 9,3% en comparaison avec l’année précédente à la même période qui était de +6,1% sur les trois derniers mois, selon les sondages de l’Association des Sociétés Financières(ASF). Ce qui confirme que « la tendance au redressement se trouve confirmée », mais surtout l’enregistrement d’une hausse du sixième mois consécutif de la même année et principalement la forte croissance jamais rencontrée depuis trois ans.

L’ASF ne manque pas de relativiser toutefois ces chiffres positifs pour deux raisons essentielles. A commencer par le niveau d’activité qui est « traditionnellement modeste à cette période de l’année », et puis « cette évolution qui est mesurée par rapport à un mois de référence qui avait marqué le point le plus bas dans la crise récente. »

Il faut dire que presque tous les secteurs de l’enquête enregistrent une croissance. Plus concrètement, les opérations de crédit classique exposent 9,8%de hausse, avec +4,0% pour les financements affectés, +3,0% pour les crédits renouvelables et surtout +29,6% pour les prêts personnels), mouvement abaissé à +1,6% pour les opérations de crédit-bail(dont +4,3% en automobile).Quant aux crédits d’automobiles neuves(crédits classiques et LOA), ils connaissent une augmentation de 4,8%.

L’évolution est désormais moins prononcée sur les huit premiers mois de l’année. L’ASF constate une hausse générale de 1,5% par rapport à la même période en 2009, fluctuation qui couvre une progression de 1,2%  des opérations classiques (à savoir +1,8% pour les crédits affectés, -6,9% pour les crédits renouvelables et 14,1% pour les prêts personnels) et de 5,6% des crédits-bails (dont 8% en automobile). Concernant les financements d’automobiles neuves, la progression est de 10%.

Pour finir, l’ASF déclarait dans son rapport « la spirale baissière parait enrayée pour les établissements spécialisés. Le mois d’août signe la sixième hausse consécutive de la production de nouveaux crédits à la consommation. »

Cependant, bien que le redressement se confirme, il faut considérer ces chiffres avec prudence en raison du faible niveau d’activité constaté à la même période de l’année.

Cet article a été publié le mercredi 24 novembre 2010 à 11:39 et est classé dans Credit conso. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.



Crédit conso: les acteurs
Type de crédits conso
Dossier crédits conso
Archives des actualités