Des abus existent toujours en matière de crédit conso





Malgré la réforme du crédit à la consommation mise en place par Christine Lagarde il y a moins d’un an, certaines enseignes continuent de ne pas respecter l’encadrement délimité. N’oublions pas que le surendettement en est notamment la conséquence directe.

Le principe même de la Loi Lagarde est de limiter la contraction des crédits renouvelables. En effet, ce produit financier est particulièrement malsain car le capital remboursé peut être emprunté de nouveau. Or, la plupart des contractants ne savent pas dire non à une réserve d’argent qui leur tend les bras. Malgré cette loi, quelques grandes enseignes comme certains sites internet ne respecteraient toujours pas ces mesures visant à protéger les consommateurs. Normalement, tous les vendeurs doivent notamment proposer et un crédit renouvelable et un crédit classique afin que le consommateur puisse avoir le choix, ce qui n’était pas le cas antérieurement.

Les crédits renouvelables dans le viseur

Grâce à une étude menée récemment, dans 8 cas sur 10, les deux propositions ont été réalisées. Toutefois, dans 6 cas sur 10, l’emprunteur n’a pas reçu un document récapitulant tous les paramètres de son crédit comme l’exige la loi Lagarde. Ces violations de la loi pourraient être sévèrement punies par la direction de la concurrence. Les problèmes liés aux crédits sont devenus des problèmes de santé publique. Optez pour le crédit responsable afin de ne pas mettre vos finances dans le rouge.

Mots-clefs : ,

Cet article a été publié le Jeudi 26 avril 2012 à 4:29 et est classé dans Credit conso. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.



Crédit conso: les acteurs
Type de crédits conso
Dossier crédits conso
Archives des actualités