Les points positifs de la loi Lagarde

Alors que cela fait déjà 6 mois que la loi sur le surendettement est mise en application, selon les désidératas de l’ancienne Ministre de l’économie, à savoir Christine Lagarde, des bilans peuvent déjà commencer à être établis.

Cette réforme avait notamment pour but de mettre en place des actions afin d’endiguer le phénomène de surendettement qui sévit en France depuis quelques années maintenant. Au rayon des bonnes nouvelles, le nombre de crédits renouvelables à diminuer de façon substantielle. Les mises en garde proposées par le gouvernement ont donc eu leur effet sur ce produit financier particulièrement nocif pour bon nombre de consommateurs. Aussi, son taux d’usure, c’est-à-dire le taux maximal auquel un crédit peut être contracté, a diminué en passant de 19,6 % à 16,6 %. N’oublions pas que pour les prêts personnels classiques, le taux d’intérêt est en moyenne de 10 %.

Des mesures pertinentes

Il était donc important dans un premier temps de réduire l’écart entre les différents produits financiers, ce qui pouvait causer un certain amalgame de la part des consommateurs. Également, grâce à cette réforme, les publicités promotionnant le crédit à la consommation ou le rachat de crédit ont subi quelques modifications. Il est désormais obligatoire de voir apparaître le taux d’intérêt pratiqué ainsi que la durée de remboursement de façon très visible. De ce fait, moins de consommateurs pourront se retrouver floués par les taux d’intérêt particulièrement attractifs mis en avant.

Tags:

Comments are closed.