Crédit à la consommation, une offre conséquente





Au sein de l’hexagone, malgré la loi Lagarde mise en place il y a plus de 14 mois, et, des mesures en préparation de la part de Benoit Hamon (le nouveau ministre délégué en charge), le marché du crédit à la consommation a rarement eu une offre aussi importante.

Une activité rentable pour les établissements

Grâce à la loi Lagarde éditée en mai de l’année 2011, le secteur du crédit à la consommation dans sa globalité (rachat de crédits, crédit travaux, crédit auto, etc…) a automatiquement connu une forme de « nettoyage ».

En effet, entre les organismes de crédits qui ne respectaient pas les règles en place, et, ceux qui ont arrêté cette activité, le marché est devenu plus propre. En parallèle, les nouvelles offres ont fleuri ces derniers mois, notamment concernant les banques (physiques comme en ligne).

Des taux attractifs jamais vus auparavant

Face à une offre conséquente, et de facto, une concurrence plus vive, les organismes proposant des crédits ont dû améliorer leurs offres pour le plus grand bonheur des consommateurs.

Automatiquement, les taux d’intérêt ont diminué, ce qui permet, à ce jour, de contracter un crédit dans des conditions particulièrement alléchantes. De même, la transparence est dorénavant de mise, en tout cas plus qu’avant le mois de mai 2011, ce qui entraine, certes une baisse des volumes totaux empruntés, mais une augmentation de la qualité de l’information fournie aux clients. Une aubaine pour se responsabiliser face au crédit.

Mots-clefs :

Cet article a été publié le mercredi 31 octobre 2012 à 11:42 et est classé dans Credit conso. Vous pouvez en suivre les commentaires par le biais du flux RSS 2.0. Les commentaires et pings sont fermés.

Les commentaires sont fermés.



Crédit conso: les acteurs
Type de crédits conso
Dossier crédits conso
Archives des actualités